• L’assistance, simple comme un coup de fil

dimanche 22 février 2015
par  Louis
popularité : 29%

Que faire en cas d’ennui sur la route ?:’-(

Par Jean Savary le 17 janvier 2015 modifié le 20 février 2015
Que faire en cas d’ennui sur la route ?
Grâce au développement des sociétés d’assistance, tomber en panne n’a plus rien d’un cauchemar. Mais il y a des règles à respecter.
• La sécurité, première urgence

Sauf urgence absolue, le premier réflexe ne doit jamais être de s’arrêter n’importe où mais, avec ses feux de détresse, de signaler aux autres automobilistes que vous avez un problème. Ensuite, il faut continuer tant bien que mal jusqu’à un endroit abrité du trafic.

Si le moteur ne tracte plus, débrayer immédiatement pour garder assez d’élan et se mettre en lieu sûr. Même dans le cas d’une crevaison, mieux vaut, warnings en fonctionnement, rouler lentement jusqu’en lieu sûr pour changer la roue ou appeler les secours.

• Des règles bien précises sur l’autoroute

En cas de pépin mécanique, il est permis de circuler sur la bande d’arrêt d’urgence (BAU), à faible vitesse et feux de détresse allumés, pour rejoindre une aire de repos ou un refuge (partie élargie de la BAU).

Si cela n’est pas possible, il faut s’arrêter le plus près possible du rail, mais sans empêcher l’ouverture des portes car les passagers doivent toujours sortir côté droit et s’abriter immédiatement derrière la glissière.

Bon à savoir : pour peu que les feux de détresse soient allumés, il n’est pas obligatoire sur autoroute de placer un triangle de sécurité en amont de son véhicule. En revanche, le port du gilet jaune l’est, dès la sortie de la voiture. Ne pas oublier de serrer le frein à main !

Pour appeler les secours et être dépanné plus rapidement, il est recommandé de marcher - impérativement derrière le rail - jusqu’à la borne orange la plus proche, dont la direction est indiquée par de petites flèches peintes sur la BAU.

En cas d’impossibilité, et seulement dans ce cas, il est possible d’appeler le 112, numéro prioritaire d’appel d’urgence européen joignable 24 h/24. Sur autoroute, il renvoie à la gendarmerie. Celle-ci fera intervenir un dépanneur agréé, seul autorisé à intervenir en ce lieu. N’appeler son assistance qu’une fois le dépanneur sur place, pour la prise en charge des frais, ou plus tard pour se faire rembourser la facture.

• Sur route, éviter l’accident

Feux de détresse immédiatement allumés, il faut d’abord veiller à se garer le plus sûrement possible. Gilet jaune sur le dos, installer le triangle de signalisation à 30m au moins derrière l’auto, ou d’avantage si le triangle n’est pas visible à 100 m (virage, végétation…). Le code de la route précise que cette obligation « ne s’applique pas lorsque cette action constitue une mise en danger manifeste de la vie du conducteur ? ».

Si la voiture n’est pas protégée de la circulation, les passagers doivent en descendre et se réfugier à l’écart.

• L’assistance, simple comme un coup de fil

Le numéro est indiqué sur la carte verte d’assurance et sur le verso de la vignette du pare-brise. Toutes les plateformes d’assistance peuvent désormais localiser l’appel d’un mobile.

Ces numéros (08-00-75-75-75 pour les mutuelles), disponibles 24 h/24, sont aussi accessibles à ceux qui n’ont pas souscrit de garantie assistance, mais leurs frais de dépannage ne seront alors pas pris en charge.

En cas d’absence de réseau ou de forfait épuisé, appeler le 112, qui fonctionne en toute circonstance… sauf téléphone déchargé ! D’où l’utilité d’avoir toujours un chargeur 12 V à bord.


Agenda

<<

2018

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 36 prochains mois