Voyage au Pays Bas du 30 avril au 7 mai 2014

samedi 3 janvier 2015
par  Charles
popularité : 43%

Voyage au Pays Bas du 30 avril au 7 mai 2014

Les Photos du séjour sont à la rubrique « Photothèque » en cliquant sur ce lien
http://www.anrvendee.fr/IMG/html/imgcol_hollande

Digue, polder, moulin, tulipe, fromage, Amsterdam, Rotterdam, ces mots évoquent à chacun les Pays-Bas. Mais quelle découverte à travers ce vocabulaire, qui cache un pays à nul autre pareil, situé, pour la partie hollandaise, de 6 à 14 mètres sous le niveau de la mer.

Les 40 participants à notre voyage ont pris conscience de la méconnaissance de leur savoir et ont eu l’impression d’être partis pour une expédition, pourtant peu lointaine.

L’usage des superlatifs aux Pays-Bas n’est pas prétentieux, mais réaliste. Lorsqu’un avion roule au-dessus de l’autoroute, venant d’un des plus grands aéroports européens, Schipol, ou qu’un trois-mâts passe, dans son canal au-dessus de nos têtes, on comprend combien l’utilisation de l’espace est optimisée. L’exemple le plus important est la grande digue, Afsluitdijk, de 32 kilomètres de long, en fonction depuis 1932, conçue par Cornelis Lely, qui ferme l’accès à la mer du Nord, en créant un lac d’eau douce, l’Ijsselmeer, qui accueille une autoroute reliant deux provinces. Dans le lac formé, trois polders ont été créés pour gagner des terres qui manquaient aux résidents hollandais. La création d’un polder s’effectue en 22 étapes, étalées sur 7 ans.
Comment qualifier le marché aux fleurs d’Aalsmeer autrement que le plus grand au monde. Dix-neuf millions de fleurs coupées et un million six cent mille plantes sont vendues quotidiennement, sur une surface équivalente à deux cent vingt terrains de football. Nous avons assisté au spectacle unique de la circulation en tous sens des innombrables wagonnets chargés de fleurs.

Nos yeux ont été très sollicités dans le parc Keukenhof, où les sept millions de fleurs à bulbes nous ont offert un festival de couleurs que le soleil accompagnait généreusement.

De même lors du corso fleuri où les effluves des jacinthes et des tulipes magnifiaient ces chars hauts en couleurs.
Nos prunelles ont brillé, aussi, chez un diamantaire d’Amsterdam, mais moins que les pierres nobles qui nous ont été présentées

Nous avons découvert le long travail de précision des ouvriers du diamant et nous avons eu nos moments de rêve devant les parures multicolores, qui ne nous étaient pas destinées (hélas !).

Un élément fort qui nous a beaucoup marqué est la présence des seize millions de vélos qui circulent dans ce pays de dix-sept millions d’habitants. Ces engins à deux roues sont prioritaires et attention aux touristes, peu habitués à cette multitude de bicyclettes qui se faufilent partout.

Dans le domaine des superlatifs, il faut mentionner Rotterdam. La ville, détruite à 90%, lors de la dernière guerre, est la plus moderne des Pays-Bas. On y trouve des projets audacieux architecturaux et nous avons eu l’agrément de découvrir la ville en déjeunant dans la tour Euromast à 100 mètres de hauteur. Ce troisième port mondial, après Shanghai et Singapour, a une place prépondérante pour le marché européen. En naviguant au milieu des installations portuaires nous avons découvert une des plus grandes raffineries au monde, les chantiers navals, les navires aux proportions inimaginables et les entrepôts de containers gigantesques ; 12 millions de containers transitent chaque année par Rotterdam.

Qui dit Hollande, dit presque aussitôt moulins. Il en reste encore mille et nous avons aimé la promenade dans le petit matin, le long des canaux bordés de moulins à eaux, à la porte de la ville, où la nature révèle l’atmosphère du pays. Les moulins des polders servent au pompage pour conserver un niveau d’eau constant.

La sérénité nous l’avons aussi rencontrée à Volendam, à Marken, petits villages de pécheurs, à Giethoorn, pittoresque bourg lacustre. Nous n’avons pas oublié la célèbre vente de fromages d’Alkmaar qui dure depuis le 19ème siècle.

Amsterdam avec son réseau de canaux en toile d’araignée, ses maisons de briques hautes et étroites aux frontons de formes variées, son intense activité commerciale et culturelle a un charme incontestable.
C’est en bateau que nous avons découvert cette ville, où le centre est bâti sur pilotis. Nous avons aussi sillonné, un soir, le Quartier Rouge, pour vérifier sa réputation de quartier chaud. La vie nocturne des vieilles ruelles, aux vitrines aguicheuses, est intense et très fréquentée.

Nous avons aussi complété notre culture avec la visite, pour certains, du Rijksmuseum. C’est avec Bernard Hahusseau, comme guide, que nous avons découvert ce musée qui abrite la plus grande collection du monde des tableaux du 16ème siècle, ainsi que ceux des maîtres flamands du 17ème siècle. Le principal artiste est Rembrandt et son célèbre tableau « La Ronde de Nuit ». Nous avons apprécié la pédagogie de Bernard, son amour de la peinture, ses connaissances et sa façon de nous faire découvrir des œuvres inconnues.

Mais le point d’orgue de ce voyage a été la découverte du « Plan Delta ». C’est Bernard Hahusseau qui souhaitait nous faire partager ce moment fort, révélateur du génie du peuple hollandais, face à l’élément liquide. Souvenez-vous qu’en 1953 les eaux submergèrent 200.000 ha de terres fertiles, noyant 1835 personnes et 200.000 têtes de bétail.

Face à cette catastrophe, malgré le découragement, les hollandais ont reconstruit 400 kilomètres de digue et mis en place ce fameux « Plan Delta » Il consiste, en une création de travaux hydrauliques de conception nouvelle, avec des matériaux nouveaux et de nouvelles machines qu’il fallut inventer.

Nous avons été très impressionnés par l’intelligence des ingénieurs et le gigantisme des installations, sur lesquelles passe une autoroute. Le plus étonnant est que l’inauguration a eu lieu en 1986, en présence de François Mitterrand, et que nous étions ignorants de ce travail titanesque.

Au cours de ce voyage nous avons eu des cours d’histoire, de géographie, de botanique, de génie civil et d’art. Merci encore à Bernard Hahusseau de nous avoir préparé un circuit enrichissant et nous avoir fait partager son savoir.

Je n’oublie pas notre très agréable chauffeur, Bruno, qui nous attendait à notre arrivée en gare de Lille et qui a contribué à la bonne qualité de ce voyage.


Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 36 prochains mois