Retraite : quelles aides en cas de précarité ?

jeudi 20 décembre 2018
par  Claude
popularité : 32%

Les personnes âgées en situation de précarité ont droit à de nombreuses aides. Vous pouvez bénéficier d’aides provenant directement de l’assurance-retraite (conseils, recommandations, services..) quelle que soit votre situation financière ou d’allocations spéciales en fonction de vos revenus. D’autres aides enfin sont accessibles à tous, sans conditions d’âge. Explications

Les aides de l’assurance-retraite
Si vous en ressentez le besoin ou la nécessité, vous pouvez dans un premier temps faire appel à la caisse d’assurance-retraite de votre région. Après une prise de rendez-vous, un professionnel se rendra chez vous pour déterminer vos besoins et établir un Plan d’Action Personnalisé (PAP). Différents types d’aides vous seront alors proposés comme des ateliers (de prévention des chutes, de perte de mémoire, de nutrition..), des aides psychologiques, techniques, administratives ou pour le ménage et l’entretien de votre domicile. L’assurance-retraite pourra également vous conseiller et faire des préconisations pour adapter votre logement à vos besoins (barres d’appui, mains courantes, ...) et vous aider à lutter contre la précarité énergétique. Elle pourra même financer une partie des travaux de rénovation énergétique si vos faibles ressources le justifient. Ces aides et prestations s’adressent aux retraités ou aux personnes âgées de au moins 55 ans (titulaires d’une pension de reversion) ou de 60 ans et plus qui ne sont pas éligibles à d’autres allocations. Elles sont soumises à un plafond et varient selon les revenus.

Les allocations spéciales pour personnes en situation de précarité
Pour les personnes âgées en situation particulièrement précaire, des allocations spécifiques sont disponibles sous certaines conditions consultables sur le site du service public : L’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) s’adresse aux personnes âgées de 65 ans et plus et son montant peut atteindre jusqu’à 833,20€ par mois Les titulaires d’une pension de retraite ou d’invalidité ne touchant pas l’Aspa peuvent prétendre à l’Allocation supplémentaire d’invalidité (Asi) dont le montant est plafonné à 409,43€ par mois L’allocation simple est prévue pour les personnes âgées ne percevant pas de pension de retraite, ni d’Aspa L’aide ménagère à domicile s’adresse aux personnes âgées avec de faibles ressources vivants dans leur propre logement mais ne pouvant assumer seules les tâches ménagères L’aide sociale à l’hébergement (ASH) s’adresse aux personnes vivants en Ephad (de 60 ou 65 ans selon les cas) et dont les revenus sont inférieurs aux frais d’hébergement. Par ailleurs, des aides pour se déplacer (transport à la demande, assistance pour les courses, ...) et des foyers restaurants (repas à bas prix dans des structures collectives) sont également possibles.

Trucs et astuces
D’autres aides existent qui ne sont pas nécessairement liées à votre âge mais dont les retraités peuvent également bénéficier. C’est le cas de le l’Alllocation spécifique de solidarité (ASS, ouverte jusqu’à l’âge vous permettant de toucher la retraite à taux plein), du RSA (Revenu de solidarité active), de l’APL (Aide personnalisée au logement), ou de l’ALS (Allocation de logement social). Vous trouverez toutes les conditions d’attribution sur le site du ministère de l’intérieur. La commission d’action de la Cipav peut également vous venir en aide