se « Défendre » est un des objectifs de l’ANR

mercredi 25 avril 2018
par  Charles
popularité : 30%

AUDIENCE DE L'ANR auprès de MME BOURGUIGNON DÉPUTÉE - PRÉSIDENTE DE LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES

Objet : Compte rendu de l’audience auprès de Mme Brigitte BOURGUIGNON, Présidente de la Commission des Affaires Sociales de l’Assemblée Nationale
Participants :

  • Madame Brigitte BOURGUIGNON, députée et Présidente de la Commission des Affaires Sociales de l’Assemblée Nationale
  • Madame Caroline JANVIER, députée du Loiret
  • Monsieur Romain BROCHARD, Conseiller politique de la Présidente
  • Félix VEZIER, Président de l’ANR Contenu des débats : Après une présentation rapide de l’ANR, Félix VEZIER fait part de la colère et des préoccupations des retraités. Après un certain nombre de « ponctions » auxquelles ont déjà été soumis les retraités (gel des pensions, CASA…), l’augmentation du taux de la CSG au 1er janvier 2018 a manifestement constitué « la goutte qui fait déborder le vase ». Les retraités, c’est inhabituel, ont été nombreux à défiler dans la rue et à manifester leur mécontentement. Au moins pour deux raisons : d’une part, l’augmentation de la CSG constituait une ponction supplémentaire de leur pouvoir d’achat (personne n’aime payer plus, mais surtout la moyenne des retraites montre bien que les retraités ne sont pas des nantis) et cette augmentation a frappé de toutes petites retraites dès lors que le revenu fiscal de référence du foyer atteignait le seuil, au demeurant peu élevé, D’autre part, les retraités se sont sentis ostracisés puisque seule leur population ne bénéficie d’aucune compensation. Cette ostracisation se situe dans la droite ligne de campagnes anti-retraités lancées depuis un moment dans les media et d’une communication gouvernementale visant à montrer du doigt les retraités : nantis, peu solidaires etc… Mme BOURGUIGNON fait part de sa compréhension. Elle rappelle que des mesures devraient être prises en faveur des détenteurs de petites pensions frappés par suite de l’application du RFR. Mme JANVIER indique que pourrait s’y ajouter le maintien sous forme de crédit d’impôt de l’aide à domicile. Félix VEZIER indique que, outre ces mesures, les retraités attendent une compensation, comme le reste de la population, compensation qui pourrait revêtir la forme d’une défiscalisation des cotisations relatives à la complémentaire santé. Cette mesure montrerait que les retraités ne sont pas traités différemment du reste de la population et encouragerait les plus pauvres d’entre eux – car, oui, il y a une paupérisation des retraités – à conserver une bonne couverture maladie, tant il est vrai que de plus en plus de retraités abandonnent leur mutuelle pour des raisons économiques. Félix VEZIER fait part ensuite de la préoccupation des retraités devant la dégradation de la situation dans les EHPAD et établissements assimilés, préoccupation aussi devant les coûts d’hébergement supportés par le retraité en perte d’autonomie mais aussi ses proches. L’abandon du second volet de la loi ASV a été une déception et la situation s’aggrave. Mme BOURGUIGNON se dit consciente – avec le gouvernement – de l’ampleur du problème. Le vieillissement de la population et la perte d’autonomie du grand âge qui l’accompagne sont une préoccupation centrale. Les EHPAD ne sont pas d’ailleurs le seul aspect concerné, car le maintien à domicile, s’il est éminemment souhaitable, exige aussi l’adaptation du cadre de vie. Mme BOURGUIGNON indique la détermination des responsables à prendre ce problème à bras-le-corps. Madame BUZYN, Ministre de la Santé, en a la volonté dans le cadre de la modernisation du système de santé. Une mission d’évaluation a été mise en place ; elle a donné lieu au rapport IBORRA. De même un travail sur les aidants a été confié à M. DHAREVILLE. M. BROCHARD se propose de nous faire parvenir ces études. Félix VEZIER aborde alors la question du financement de la perte d’autonomie. L’ANR milite en faveur de la création d’un cinquième risque de la sécurité sociale. Madame BOURGUIGNON assure que, même s’il avait été quelque peu sous-estimé lors de l’élaboration de la Loi ASV, le risque représenté par la perte d’autonomie (risque avéré), est désormais parfaitement pris en compte et qu’il nécessite un financement pérenne. Le choix d’un 5ème risque de la sécurité sociale est sérieusement à l’étude. Félix VEZIER renchérit en indiquant qu’il apparaît logique que le risque de perte d’autonomie soit traité comme le risque maladie. Il termine cet entretien en abordant la réforme des retraites. Il indique que l’ANR ne travaille pas seule sur ce sujet mais avec ses partenaires du Pôle des retraités de la Fonction Publique et de la Confédération Française des Retraités, en vis-à-vis des équipes de Jean Paul DELEVOYE. Avec ses interlocuteurs, il reconnait la complexité du sujet – illustration, parmi d’autres, de la nécessité d’une réforme, précise Mme JANVIER – et il indique que même si cette réforme ne concerne pas en principe les retraités actuels, ceux-ci pourraient être concernés par une modification des droits en matière de réversion. Par ailleurs, ne serait-ce que par solidarité avec les actifs, l’ANR se préoccupe des modalités de la réforme, notamment en ce qui concerne les collègues de la Fonction Publique ; il importe en effet que compte tenu des différences existant actuellement entre les régimes, le basculement dans un nouveau système n’ait pas de conséquences trop défavorables à nos collègues fonctionnaires. Nos interlocuteurs ont manifestement conscience de la complexité et des risques potentiels de la réforme. Mme BOURGUIGNON indique qu’un colloque est prévu en septembre à l’Hôtel de LASSAY sur le thème « familles et retraites » et qu’elle nous fera parvenir des invitations. Après une photo souvenir, l’audience s’est achevée. Nos interlocuteurs ont été dans une écoute attentive, sur des sujets qui font manifestement partie de leurs préoccupations. Souhaitons qu’ils soient d’efficaces porte-paroles de nos retraités. En fin de réunion, a été remis à nos interlocuteurs le dernier numéro de « La Voix de l’ANR », un dossier de presse présentant l’ANR, ainsi que notre plate-forme revendicative.

Le Président National

Félix VEZIER


Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 36 prochains mois