Retour d’Andaluz

lundi 21 août 2017
par  Charles
popularité : 42%

L'Espagne : L'Andalousie en mai , avant la canicule : une splendeur

Regardez ce que l’objectif a retenu en allant dans la galerie de photos sur :
http://www.anrvendee.fr/photos/index.php?/category/34

lisez ci dessous ce que Monique a retenue de ce magnifique voyage.

Les 44 participants ont pu constater que le printemps est la saison idéale pour découvrir l’Andalousie. C’est d’ailleurs une communauté espagnole autonome qui ne se raconte pas mais se regarde, se sent, se vit et fait appel à tous les sens.

Voici une approche.
En Andalousie on passe des sommets enneigés de la Sierra Nevada aux coteaux verts des oliviers (230 millions) et de la vigne, aux coteaux blonds du blé mûr ou jaunes des tournesols, puis se sont les vallées productrices de fleurs, de fruits et de légumes dont 70% des primeurs sont exportés en Europe.

Enfin la côte Méditerranéenne jusqu’à Gibraltar, puis celle de l’Atlantique attirent de très nombreux touristes venus profiter de la douceur du climat.

L’Andalousie est un berceau de cultures, car elle fut façonnée par les invasions successives. La plus marquante des civilisations fut la civilisation arabe qui débuta en 711 par un débarquement à Gibraltar. Le début de la reconquête par les chrétiens se situe en 1212 pour s’achever en 1492 par l’expulsion des arabes et des juifs. A cette date Christophe Colomb découvrait l’Amérique et les multiples expéditions ont enrichi le royaume d’Espagne.

La succession des styles architecturaux, le mélange des genres, la contribution des influences extérieures donnent un concentré de richesses inestimables.

On ne peut que ressentir un sentiment d’admiration pour ces artisans, qui, au fil des siècles, ont conçu les bâtiments, ciselé la pierre et les métaux précieux, marqueté le bois, dressé les colonnes, dessiné les jardins et façonné ces merveilles. Les villes, les villages ont la marque de ces époques où l’invasion était crainte et le sentiment religieux dominant.

Les lieux les plus renommés sont : la Grande Mosquée fabuleuse de Cordoue, devenue cathédrale, car au milieu est dressée une église ; la Giralda, la Mosquée devenue Cathédrale et l’Alcazar de Séville ; l’ensemble des palais, des bâtiments et jardins de l’Alhambra de Grenade ; l’Alcazar de Jérez de la Frontera ; l’Alcazaba de Malaga, ainsi que beaucoup de monuments et lieux, impossibles à dénombrer.

Nous avons plongé dans la tradition andalouse, avec le flamenco gitan, le spectacle de l’école royale andalouse d’art équestre, la dégustation du vin de Xérès, la tauromachie avec la visite d’une manade et des arènes de Ronda, haut-lieu de l’art taurin. La promenade sur le Guadalquivir nous a permis de découvrir Séville et son renouveau dû à l’exposition universelle de 1992.

Nous avons déambulé dans les rues étroites, caillouteuses et tortueuses des quartiers anciens des villes et villages historiques.
Derrière les jolies portes massives se cachent des demeures dessinées autour du poumon de la maison qu’est le patio.

Les balcons, richement travaillés, sont très fleuris et même dégoulinants de fleurs de bougainvillées, tandis que les jacarandas, les lauriers ornent les places où les arbres croissent si vite qu’ils semblent être plusieurs fois centenaires.
Du haut du rocher de Gibraltar nous avons découvert les côtes marocaines, le golfe de Cadix, la jonction de l’Atlantique et de la Méditerranée. Sur ce sol britannique, seuls les singes sont indifférents au Brexit.

C’est avec du soleil plein la tête que nous sommes rentrés, mais en se disant qu’on aurait du mal à supporter les 51 degrés qu’il a fait, à Séville, en septembre dernier. Finalement la Vendée est aussi bien agréable, mais nous avons fait un très beau et enrichissant voyage.

Monique Gasnier


Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 36 prochains mois